Comment optimiser son indemnisation après un dommage corporel ?

Suite à un accident, les victimes de dommages corporels doivent procéder à la négociation de l’indemnisation avec leurs assureurs. Pour obtenir l’indemnisation appropriée, il est crucial de préparer l’expertise médicale et la négociation.

Bien préparer le dossier médical et l’expertise médicale

Après un accident, la victime est immédiatement soignée à l’hôpital. Ensuite, chez elle ou dans un autre centre de santé jusqu’à son rétablissement. Il s’agit de la consolidation. Cette période peut prendre quelques jours ou s’étendre à plusieurs années selon la gravité de l’accident. Une expertise médicale est effectuée à ce moment afin d’analyser les dommages corporels subis par la victime. Les préjudices pouvant être physiques ou psychologiques.

L’expertise est dirigée par un médecin de la compagnie d’assurance qui remet les résultats à un régleur pour qu’il puisse définir la somme à octroyer à la victime. Toutes les preuves démontrant la responsabilité d’un tiers lors de l’accident doivent figurer dans le dossier. Ce dernier permet à l’assureur de définir l’étendue de l’accident et d’en déduire la responsabilité du tiers ainsi que l’indemnisation correspondante.

Maîtriser la négociation de l’indemnisation

Une fois que les différents examens sont effectués, le dossier est transmis au régleur. Comme aucun barème n’est établi pour les procédures d’indemnisation, il est possible que le montant proposé par l’assurance ne convienne pas à la victime.

Toutefois, bien avant que la compagnie d’assurance ne dévoile le chiffrage monétaire, l’avocat de la victime peut déjà procéder à une négociation. Cette démarche vise essentiellement à assurer qu’aucun préjudice subi ne soit négligé. Sont ainsi prises en compte toutes les conséquences corporelles, émotionnelles et pécuniaires.

Pour obtenir une juste réparation des préjudices subis, la victime doit confier le traitement de son cas à un médecin ainsi qu’à un avocat spécialisé en dommage corporel.